Corps européen de solidarité, une nouvelle initiative pour s’engager jusqu’à 30 ans

Fini le SVE, place au CES. Le Corps européen de solidarité inclut et remplace le Service volontaire européen.
Nouvelle initiative de l’Union européenne, le Corps européen de solidarité s’adresse aux jeunes de 18 à 30 ans qui souhaitent faire du volontariat, initier leur propre projet de solidarité, réaliser un stage ou décrocher un emploi en lien avec la solidarité. Plus de 90 000 jeunes à travers l’Europe se sont déjà inscrits sur la plateforme du Corps européen de solidarité selon les chiffres de la Commission européenne. 
 

100 000 jeunes d’ici à 2020
 

Annoncé depuis 2016 par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le nouveau programme européen se met progressivement en place. 
Depuis septembre dernier, le Corps européen de solidarité dispose d’un nouveau règlement et d’un budget propre à hauteur de 375,6 millions d’euros qui devrait permettre d’en faire bénéficier 100 000 jeunes d’ici à 2020.
 
Calendrier 2019 des appels à projets
Les organismes publics ou privés labellisés ont jusqu’au 7 février 2019 pour déposer leur dossier de demande de subvention. Les groupes d’au moins 5 jeunes de 18 à 30 ans qui souhaitent développer un projet de solidarité peuvent également solliciter une subvention. 
Prochaines dates limites de dépôt des dossiers : 30 avril 2019 et 1er octobre 2019.
 

Des missions solidaires d’un an maximum
 

Le Corps européen de solidarité permet à des jeunes de 18 à 30 ans de prendre part à des activités de solidarité dans l’Union européenne et au-delà. Cet engagement peut prendre la forme d’un stage, d’un emploi ou d’un volontariat. Il est également possible d’initier en groupe son propre projet de solidarité dans son pays de résidence. 
 
Les missions durent au maximum 12 mois (six mois pour les stages) et peuvent aussi bien viser « la prévention de catastrophes naturelles, l’aide à la reconstruction ou l’accueil et l’intégration des réfugiés par exemple » détaille Stéphanie Biger, conseillère en mobilité au Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ).
 

Plus de 80% du budget consacré au volontariat
 

Pour participer, aucun niveau de diplôme n’est requis. Le volet professionnel (emplois et stages) est porté par Pôle emploi. 
 
Quant aux activités de volontariat, elles constituent la grande majorité du budget du Corps européen de solidarité et incluent désormais le service volontaire européen (SVE) qui était jusque-là géré par le programme Erasmus+.
 

Aide financière ou rémunération

 
Dans le cadre d’une activité professionnelle, les jeunes perçoivent une rémunération conformément à la législation et à la réglementation du pays. En revanche, s’il s’agit d’un volontariat les participants ne sont pas rémunérés mais reçoivent une aide qui couvre en général leurs frais de déplacement, de logement, de nourriture et d’assurance maladie.
 
Le CIDJ, structure de soutien au CES
Le Centre d’Information et de Documentation Jeunesse est une structure de soutien au Corps européen de solidarité pour les jeunes d’Ile-de-France. Il organise régulièrement des réunions d’information à destination des futurs volontaires. Le CIDJ est également une structure d’accueil pour de jeunes volontaires européens et de coordination pour les projets d’accueil de jeunes volontaires européens dans des structures Information Jeunesse d’Ile-de-France.
www.cidj.com

Comment s’inscrire ?
 

"Pour participer les jeunes doivent se créer un profil, préciser leurs dates de disponibilité et les thématiques qui les intéressent, détailler leur parcours et exposer leur motivation pour le CES" explique Stéphanie Biger. La participation est ouverte à partir de 18 ans, mais il est possible de s’inscrire dès 17 ans.
 
Une fois cette étape faite, les organisations participantes et labellisées (ONG, municipalités, entreprises…) et les jeunes sont mis en relation sur le portail. Stéphanie Biger conseille toutefois de ne pas hésiter à « contacter en parallèle la structure d’accueil » afin de mettre toute les chances de son côté.
 
Pour s’inscrire au Corps européen de solidarité https://escorps.eu/fr 
 

Sources :
Le corps européen de solidarité, Portail européen de la jeunesse - https://europa.eu/youth/solidarity_fr 

 

Vendredi, 1 Février, 2019